Le site de l'Académie Audiovisuelle de Paris (ACAD)

Journalisme audiovisuel - Animation TV - Chroniques - Conception de programmes

Liberté de la presse et responsabilité - ACAD - École audiovisuelle

Liberté de la presse et responsabilité

La liberté de la presse est l'une des exigences que je défends toujours et partout. J'interviens et écris beaucoup à ce sujet. Mais devant certains abus, il me faut rappeler que liberté implique responsabilité !

La multiplication des médias entraîne la multiplication des journalistes. Et la foison de sites Internet qui se prétendent « d’information » suscite de légitimes interrogations. Il suffirait aujourd’hui d’ouvrir un blog ou un site pour se bombarder journaliste !

D’accord, mais à condition de respecter quelques règles ! On voit trop souvent des articles fleurir sur certains sites d’information (attention, il y en a de très sérieux que je salue au passage) qui reprennent des propos, rumeurs ou accusations qui traînes ici ou là. Propos émanant le plus souvent de personnes frustrées ou rancunières. Mon goût pour la liberté d’expression m’incite à applaudir. Mais liberté implique responsabilité. Ces prétendus journalistes reprennent ces propos en les « enjolivant » sans pour autant chercher à recouper l’information. Messieurs les « journalistes », une information doit être contrôlée, vérifiée, survérifiée, contrevérifiée ! Et si vous ne pouvez pas vérifier, il convient au moins de mentionner que les propos rapportés n’engage que leur auteur et qu’ils en prennent seuls la responsabilité, faute d’avoir pu les vérifier.

Messieurs les pseudos journaliste, un petit rappel La charte de la Presse de 1918, révisée en 1932, puis en 1971 dite charte de Munich, reprise en 1993 par le conseil de l’Europe… mais l’essence du contenu reste le même : 10 points essentiels :

1) respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître ;

2) défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique ;

3) publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents ;

4) ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents ;

5) s’obliger à respecter la vie privée des personnes ;

6) rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte ;

7) garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement ;

8) s’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d’une information ;

9) ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs ;

10) refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction.